Les finances

Les chiffres du budget 2018

Recettes de fonctionnement : 1 167 137 €

Produits de services : hausse des recettes de cantine et périscolaire, ce qui est en lien avec la hausse de fréquentation et des dépenses.
Impôts et taxes : baisse de 40 000 € car nous n’avons reçu aucune taxe sur des terrains devenus constructibles.
Dotations : maintien de la DGF mais augmentation des droits de mutation (recette fluctuante qui dépend des ventes dans le département).
Autres produits : il s’agit des loyers du cabinet paramédical mais surtout du versement de 180 000 € d’excédent du budget assainissement.
Soit + 7,5% par rapport au prévisions.

Dépenses de fonctionnement : 696 287 €

Les charges générales ont augmenté de 3.5 % pour plusieurs raisons :
– Augmentation du nombre d’élèves et donc des charges qui y sont liées (repas, fournitures scolaires, déplacements scolaires, dépenses périscolaires..)
– Augmentation des dépenses d’entretien et de maintenance : matériels, véhicules, bâtiments.
Les charges salariales ont progressé de 2.7 % en raison des passages d’échelon, de la revalorisation des indices et la mise en place du nouveau régime indemnitaire mais aussi en raison de l’embauche d’un 3ème agent technique sur une partie de l’année 2018.

Le passage de l’école à 4 jours au lieu de 4 jours et demi a eu pour impact de supprimer l’aide de l’Etat de 90€/élève et par an au titre des « T.A.P. » alors que nous avons dû organiser l’accueil des enfants le mercredi toute la journée. Nous avons donc plus de dépenses mais moins d’aide financière. S’y ajoute, pendant les vacances scolaires, la fréquentation en hausse de l’ALSH de Crécy par les enfants de la commune .
La participation financière de la commune de Bouleurs à Crécy qui est passée depuis septembre 2017 de 10 à 15 € puis 16 €/Jour et par enfant constitue aussi une charge importante. Cette participation de la commune permet aux familles de Bouleurs de payer le même tarif que celles de Crécy la Chapelle. Nous n’avons pas pour l’instant suffisamment d’enfants pour faire un ALSH communal, ni de locaux spécifiques.

Dans ce graphique on voit que les charges de fonctionnement sont restées stables. L’évolution de la masse salariale a suivi l’évolution des contributions directes. On voit bien la baisse des dotations de l’Etat mais qui repart à la hausse grâce au PLU adopté en 2014 qui apporte Taxe d’Aménagement et Taxe sur les terrains devenus constructibles.
Le personnel administratif ou d’entretien de la voirie n’a pas ou peu évolué ; seule l’équipe pour l’école et les services qui y sont liés a été étoffée progressivement.
La Dotation de l’Etat (DGF) de 2018 est toujours basée sur le chiffre de population INSEE 2016 et en 2019, elle est basée sur une estimation 2017. La population non recensée en 2015 n’est pas prise en compte et même pire, l’INSEE estime qu’elle est en baisse de trois habitants alors que Bouleurs en compte réellement trois cents de plus. Le prochain recensement aura lieu en janvier 2020 mais ses effets ne se verront dans les recettes qu’en 2022.

Les budgets annexes

Le budget logement

Le budget est toujours en excédent malgré quelques travaux d’entretien. Les loyers sont réévalués chaque année modestement en fonction de l’indice INSEE.
Il ne concerne que les six appartements qui appartiennent à la commune et sont classés «logements sociaux».

Le budget assainissement

Outre le fonctionnement habituel, il faut organiser le passage en 2020 de la compétence assainissement à la Communauté d’Agglomération ; il est nécessaire de lancer une consultation avec l’aide d’un Assistant à Maîtrise d’Ouvrage pour mettre en concurrence la gestion

des deux stations d’épuration pour une durée d’un an renouvelable 3 fois, afin que l’an prochain le contrat soit toujours opérationnel et qu’il n’y ait pas de désorganisation. Le budget annexe Assainissement de la commune pour l’exercice 2019 s’équilibre en dépenses et en recettes à la somme de :

184 594,33 € pour la Section de fonctionnement
405 831,07 € pour la Section d’investissement

Le budget 2019

Les taux communaux

Le conseil municipal a reconduit les taux communaux à l’identique des années précédentes.
Les charges générales de fonctionnement sont reconduites sans changement majeur, mais elles suivent l’augmentation des locaux à entretenir, ainsi que celle des effectifs à l’école. Le personnel de la périscolaire a été maintenu en transférant les heures des TAP vers l’ALSH du mercredi et en dédiant deux personnes à temps plein pour les classes maternelles.

Les investissements

Comme d’habitude, ce sont les investissements qui sont privilégiés en serrant au maximum les dépenses de fonctionnement. Pour 2019 les dépenses prévues s’élèvent à 1 539 751 € et sont financés sur les fonds propres et des subventions.
Le budget unique de la commune pour l’exercice 2019 s’équilibre en recettes et en dépenses à la somme de :

1 641 774,33 € pour la section de fonctionnement
1 531 434,86 € pour la section d’investissement