Les transports au départ et pour arriver

Présentation de la commune

Bouleurs se situe dans une zone de transition entre l’urbanisation galopante de l’agglomération parisienne et de ses villes nouvelles, et les espaces de grandes cultures et de forêts de l’Est Seine et Marnais. Le territoire est marqué par les entités paysagères de la Vallée du Grand Morin et de la Brie des Etangs.
Implanté sur le rebord du plateau de la Brie qui surplombe la vallée du Grand Morin au niveau de Crécy la Chapelle, Bouleurs est un village résidentiel situé entre ville et campagne. Le paysage urbain se compose de plusieurs entités, le bourg et quatre hameaux, implantés le long des voies de communications. Si les constructions du bourg sont situés au centre du territoire communal, celles des hameaux sont situées aux extrémités est, ouest et sud du territoire. A l’exception de Sarcy, les hameaux sont implantés en continuité de l’urbanisation des communes voisines de Couilly-Pont-aux-Dames  (Montpichet) et de Crécy la Chapelle (Mont-Bercy et Montbarbin)
Le bâti s’est développé, sous forme d’habitat individuel, réalisé au « coup par coup », le long des voies équipées d’eau et d’électricité et par le biais de quelques opérations d’aménagement d’ensemble (lotissements et petits collectifs).
En 2022, Bouleurs compte 1 700 habitants.

Les Transports

Comment arriver à Bouleurs ou en repartir
 Le Pays Créçois bénéficie de plusieurs axes structurants :
– Un tram-train Esbly-Crécy qui rejoint la ligne P SNCF en 11 mn, dont les fréquences sont cadencées toutes les 30 mn en heures de pointe et toutes les heures en heures creuses. Voir les horaires :  http://www.transilien.com/itineraire/ligne/init?codeLigne=P
-plusieurs lignes de car reliant la gare de Chessy à la gare routière de Crécy la Chapelle 

Un schéma qui s’articule entre une desserte en rabattement vers le collège et la gare de Crécy et les correspondances avec des lignes vous permettant de vous rendre soit vers CHESSY soit vers Coulommiers.

  1. La desserte en rabattement vers la gare fortement  réduite

La ligne 8A conserve quelques horaires de rabattement vers le collège et la gare de Crécy la Chapelle entre 6h et 9h35 uniquement les jours scolaires

Les correspondances sont assurées avec les départs de trains de 6h20, 6h55, 7h25, 7h55, 8h25, 8h55,9h35. Vous pourrez à ces horaires là avoir aussi une correspondance avec la ligne express 17 et la ligne 59 et bien sûr, comme avant, avec les correspondances de la ligne 18 pour les lycées de Meaux.
Pour les périodes de vacances scolaires, si vous souhaitez vous déplacer vers la gare de Crécy la Chapelle, vous devrez réserver le transport à la demande (T.A.D.) accessiblede 6H à 10H puis de 15H à 20H du lundi au jeudi et le vendredi jusqu’à 22H00; le samedi de 9H à 22H.
Lors que vous réserverez, vous devrez indiquer l’heure de correspondance ou d’arrivée en gare que vous souhaitez et la centrale de réservation vous donnera l’heure de prise en charge à l’arrêt le plus proche.

Par contre, pour les trajets retour à partir de la gare de Crécy la Chapelle, la réservation du TAD n’est pas nécessaire ; le TAD est censé vous déposer à l’arrêt existant le plus proche de chez vous. En milieu de journée, vous aurez un départ de Crécy à 15H22 et 16h22 puis à partir de 17H21, toutes les 30 mn jusqu’à 20h00 et jusqu’à 22h les vendredis. Vous bénéficierez toujours de quelques rotations le samedi.

La ligne 70 vers le Collège de St Germain et qui permet une correspondance avec la ligne 19 vers Meaux ou Chessy perdure uniquement aux 2 rotations d’entrée au collège.
La ligne 73 perdure aussi pour desservir le collège Sainte Thérèse

2. Les lignes au départ de Crécy

  • . La ligne 17 express : La Ferté-Gaucher-Coulommiers-Mouroux-Crécy la Chapelle-Chessy
    • Permet une meilleure liaison de notre territoire vers Coulommiers tout en offrant un service amélioré vers Chessy de 5H du matin à minuit.
  • La ligne 59 Crécy la Chapelle – Chessy via Bailly – Romainvilliers et Magny le Hongre est maintenue avec quelques aménagements.
  • Une nouveauté cependant : un bus de nuit  N 138
    • Ce nouveau bus de nuit vous permet de vous déplacer de nuit, 7j/7 toute l’année entre Paris Gare de Lyon et la Gare de Coulommiers avec un arrêt en gare de Crécy à raison de 4 allers-retours par nuit entre minuit et 4h00.
    • Au départ de Coulommiers, embarquez pour Paris à minuit, 01h00, 02h00 ou 02h45.
    • Au départ de Paris, 4 départs à destination de Coulommiers, à 00h50, 01h50, 02h50 et 03h50.
  • Afin de voyager la nuit en toute tranquillité, un service de réveil à l’arrêt sera mis en place sur cette ligne. A la montée, il vous suffira d’indiquer votre point de descente au conducteur. Si vous vous endormez, il vous réveillera une fois arrivé à votre destination.
  • Pour un retour plus sécurisé jusqu’à votre domicile, un système de descente à la demande sur la ligne N 138 sera mis en place. La descente sera donc autorisée sur n’importe quel point d’arrêt situé sur l’itinéraire de la ligne même s’il n’est pas mentionné sur la grille horaire.
  • Enfin, pour votre sécurité à bord, tous les véhicules opérant sur cette ligne seront dotés d’un système de vidéoprotection en liaison directe avec notre poste de contrôle ainsi que les Forces de l’Ordre.

Comment rejoindre la gare de Crécy ?

Si vous empruntez la ligne scolaire qui ne fonctionnera qu’en période scolaire, quelques horaires sont fixes (dépliants en mairie)
En dehors de ceux-là, pour tous les jours de l’année, vous devrez réserver votre trajet par un T.A.D. Trois possibilités :

  • Par téléphone  du lundi au vendredi de 9H à 18H au 09 70 80 96 63
  • Sur le site internet mis en place par Ile de France Mobilités : https://tad.idfmobilites.fr
  • Directement par votre téléphone portable en téléchargeant l’application TAD Ile-de-France Mobilités

Si vous faites régulièrement le même trajet à la même heure tous les jours, vous avez la possibilité de réserver jusqu’à 30 jours

Un peu d’histoire

La commune de Bouleurs avait créé en 1986, une ligne régulière de rabattement vers la gare de Crécy la Chapelle et le Collège avec les communes de Voulangis et Crécy la Chapelle, en supportant collectivement son coût ; puis depuis 1997, le Pays Créçois avait développé les dessertes des lignes 8 A et B pour aboutir à une rotation toutes les ½ heure en heures de pointe et toutes les heures en heures creuses.
L’action du Pays Créçois ne s’était pas arrêté à cette ligne et grâce à la politique départementale en la matière, le Pays Créçois  avait obtenu des participations au titre de lignes de bassin et même de réseau de bassin ce qui avait permis par exemple de créer une ligne 59 Express en 2008 passant par la A4.
En 2018 le Pays Créçois avait obtenu, dans le cadre du « Grand Paris des Bus », un développement important des lignes y compris une ligne 58 pour desservir l’hôpital de Jossigny. Il y avait une volonté de proposer un véritable service public en zone semi-rurale pour encourager l‘abandon de la voiture pour les déplacements domicile-travail.

Aujourd’hui, nous vivons un grand retour en arrière en raison de la mise en concurrence des réseaux de bus par Ile de France Mobilités, pour respecter le règlement européen des transports intérieurs. Les lignes du Pays Créçois ont été réparties entre les réseaux du Val d’Europe, du Pays de Meaux et Coulommiers Pays de Brie. IDFM a donc élaboré un cahier des charges par périmètre avec l’objectif de faire des économies. La fréquentation réelle des lignes a été une donnée capitale. La volonté étant d’avoir 10 à 15 personnes dans un bus à chaque rotation. Ce que nous n’avions manifestement pas. Cette mise en concurrence, décidée bien avant la pandémie, aboutit aujourd’hui où il aurait été nécessaire d’inciter à prendre les transports en commun en raison du prix des carburants. Le concours de circonstance n’est pas très heureux.

Certes, le service de transport en commun coûte  très cher et l’usager n’en paye que 27 %. L’époque nécessite de tenir compte d’une fréquentation en baisse, due tant à la pandémie qu’au développement du télé-travail. Les élus locaux n’ont pas été consultés sur ces changements majeurs mais simplement informés. De 2010 à 2019, avant la mise en concurrence, les collectivités territoriales étaient liées par des conventions avec Ile de France Mobilités et le Transporteur (Transdev en l’occurrence) puisqu’elles participaient au financement. Aujourd’hui les nouveaux contrats lient uniquement le transporteur choisi à Ile de France Mobilités.

Les élus cependant sont plus à même de constater la qualité de service en raison des « retours » qui leur sont faits par leurs habitants. IDF Mobilités devra donc trouver des temps d’échange annuels avec nos collectivités. Nous continuerons à être vos relais même si nous ne serons plus décisionnaires.

Pour vos déplacements en Île de France
www.vianavigo.com (site d’île de France Mobilités)
www.transdev-idf.com (pour les horaires de nos lignes)